Logo ACQ Bleu fond plein

La certification ACQ,
un gage de qualité et de sécurité

Parce qu’aucune loi n’encadre les camps de jour ou de vacances au Québec, il peut être difficile d’évaluer la qualité d’un camp. L’Association des camps du Québec (ACQ) regroupe exclusivement des camps qui répondent aux plus hauts standards de qualité et de sécurité.

Le sceau “camp certifié” identifie les camps inspectés par l’ACQ répondant à plus de 70 normes qui établissent des exigences relatives à la sécurité, à l’encadrement, à la programmation, à l’environnement et l’alimentation. En voici un survol.

La sécurité est la première préoccupation dans nos camps.

Tout est d’abord évalué en fonction de la sécurité : activités, équipements, matériel, installations et bâtiments, qualité de l’eau (pour la consommation et la baignade). Le contrôle des présences et des déplacements sur le site du camp, en sortie ou en expédition est aussi évalué. La gestion des médicaments s’inscrit dans un protocole strict et les certifications en premiers soins sont vérifiées.

Plaisir au programme !

Les activités sont programmées selon le thème du camp, l’âge et les capacités des campeurs afin d’assurer à la fois défis et réussites personnelles. Elles sont variées et stimulantes. Pas question de rester assis toute la journée !

La qualité de l’encadrement est l’objet de plusieurs normes strictes.

Le ratio du nombre d’enfants par animateur est vérifié, comme l’âge des moniteurs, leur niveau de scolarité et leurs antécédents judiciaires.

Chaque année, les animateurs suivent de 40h à 60h de formation.

Techniques d’animation, d’intervention et de gestion de groupes, prévention de l’intimidation et accompagnement de campeurs à besoins particuliers sont à l’ordre du jour des formations annuelles, que même les anciens animateurs doivent suivre. S’ajoutent des formations spécifiques aux animateurs spécialisés (sauvetage, escalade, équitation, cuisine ou cirque, par exemple).

En camp de vacances, les menus sont approuvés par des nutritionnistes.

Les menus tiennent compte des différents régimes alimentaires et répondent avec rigueur aux besoins des campeurs ayant des allergies ou présentant des intolérances alimentaires. La préparation des repas est confiée à une équipe dirigée par un professionnel formé et certifié.

Les normes sont l’objet de réflexions et de mises à jour continues.

Ainsi, dans les dernières années, la promotion des saines habitudes de vie et des valeurs d’inclusion (notamment des campeurs à besoins particuliers) a fait l’objet de nouvelles normes et de la production d’outils offerts aux directions de camp et au personnel d’animation.

La plateforme Vers une intégration réussie et les applications Urgences en camp (sur les premiers soins), Kali au camp (sur la faune et la flore) et PEP ton jeu (une banque de plus de 400 jeux actifs et leurs adaptations) sont autant d’illustrations de la qualité et de la diversité des ressources mises gratuitement à la disposition des camps (et utilisées dans de nombreux autres domaines).

Ça bouge dans les camps. Les normes, ça bouge aussi !